ASSE: Bouanga  » Je pense avoir progressé et je dois encore progresser « 

ASSE: Bouanga  » Je pense avoir progressé et je dois encore progresser « 

Publié le : / Par
Avant d’affronter son ancien club ce dimanche, pour le compte du premier match de l’AS Saint-Étienne, saison 2020-2021 de la Ligue 1 française, Denis Bouanga a jeté un coup d’œil dans son rétroviseur. Le milieu de terrain international gabonais estime avoir beaucoup progressé depuis qu’il est arrivé chez les Verts.
 
Au cours d’un entretien qu’il a accordé à Télégramme.fr, à la veille du match AS Saint-Étienne – Lorient, Denis Bouanga a fait un feed-back sur sa carrière et son choix de jouer pour les Verts.
 
 » À Geoffroy-Guichard, il y a une ambiance que je n’ai pas retrouvée ailleurs. À chaque fois que tu rentres dans le stade, tu sens que tu es chez toi et c’est ce qui te donne vraiment envie de réussir. C’est une ville qui sent le foot. Toute la ville est derrière le club. Dès qu’il y a un match, la ville s’arrête et tout le monde est au stade. Malheureusement, à cause du Covid, on ne verra pas tous nos supporters pour notre premier match « , a déclaré le milieu de terrain international gabonais qui pense avoir beaucoup progressé avec son club actuel (18 buts en championnat, 3 passes décisives la saison dernière) mais il promet travailler plus sa finition.
 
 » Je pense avoir progressé et je dois encore progresser dans certains domaines, comme la finition, être juste dans le jeu. Depuis le début, ça n’a effectivement pas été évident mais j’aime vraiment le foot, je me suis adapté, j’ai su jouer partout où on m’a envoyé. Au final, Lorient m’a fait confiance. Je suis très fier de mon parcours. Il a été difficile mais j’ai su rebondir à chaque fois « , se réjouit le natif de Le Mans en France.
 
Denis Bouanga a découvert la Ligue 1 française avec Nîmes, promu à l’époque, avant de poser ses valises à l’AS Saint-Étienne.
 
 » Quand il y a un public vraiment chaud, surtout dans le Sud, ça forge et tu es obligé de donner le maximum à chaque match. En arrivant, je pensais défendre correctement et, au final, j’ai pris des cours de défense, ce qui me permet d’être un peu plus complet à Saint-Étienne « , a fait savoir l’ailier-droit des Panthères du Gabon.