Diego Armando Diego Maradona with Lionel Messi in the TV show La Noche del Diaz on August 29th, 2005. Photo : LaPresse / Icon Sport

Argentine: Une Copa America remportée sous bonne veille du regretté Maradona

Publié le : / Par

Assis sûrement au panthéon du football, notamment sur le trône de roi que plusieurs inconditionnels lui décernent depuis plusieurs décennies, Diego Armando doit sûrement avoir observé avec beaucoup de joie et de satisfaction, s’il en existe dans l’au-delà, le sacre de l’Argentine. L’Albiceleste fait ainsi son retour parmi les grandes nations du football après plus d’une génération de disette, sous bonne veille de Diego Armando Maradona.

Au palmarès, l’équipe nationale d’Argentine revendique deux Coupes du Monde, une Coupe des Confédérations, puis désormais 15 trophées de Copa América. La dernière remportée le 10 juillet 2021 intervient 28 ans après le dernier véritable sacre de l’Albiceleste. Cette récompense tant recherchée par l’Argentine toute entière était également l’aboutissement de tant d’années d’effort et de désir de la part du capitaine Lionel Messi. Bien avant lui, l’emblématique Diego Armando Maradona dont le décès à ce jour n’est pas encore digéré par tant de fans, a également œuvré de son vivant pour offrir plusieurs titres à son pays.

En 1986, El Pibe de Oro, « le Gamin en Or » s’offrait à lui-même d’abord puis à l’Argentine toute entière, le trophée de la Coupe du Monde. Le rêve de la tendre enfance de Diego venait de se réaliser et il espérait tant le perpétuer. Mais la suite sera une succession de vœux inaboutis. Accablé par ses ennuis de santé tirés d’une boulimie irrépressible, Diego doit se remettre également de ses démêlées judiciaires, doublées d’une trop grande cordialité à l’usage de substances fort peu recommandables.  Il finit par raccrocher définitivement les crampons en 1997 pour embrasser la carrière de sélectionneur. Il prend les rênes de l’Albiceleste le 28 octobre 2007 pour essayer de transmettre aux nouvelles générations, ce que son corps ne lui permettait plus de faire. Sa carrière de sélectionneur n’est pas davantage gratifiante même s’il réussit à qualifier l’Argentine pour le mondial sud-africain. Il est écarté en juillet 2010 après le mondial et l’Argentine ne connaîtra pas davantage de succès sous d’autres sélectionneurs, jusqu’à ce mois de juillet où Lionel Scaloni, véritable novice en tant que sélectionneur, réussit l’exploit et offre le titre à l’Albiceleste.

Maradona décédé le 25 novembre 2020 savourera post-mortem ce énième titre de son pays et pour ceux qui y croient, le roi du football en est rasséréné. Il peut dormir en paix.