Arbitrage : Les instructeurs FIFA de l’Afrique francophone, à l’école du futuro 3, à Lomé.

Arbitrage : Les instructeurs FIFA de l’Afrique francophone, à l’école du futuro 3, à Lomé.

Publié le : / Par
Après la première session de futuro 3 qui s’est intéressé aux débutants, les instructeurs avancés qui ont déjà un vécu, prennent le témoin. Pour l’instructeur Touré de la Côte d’Ivoire, il s’agira de  «parcourir les lois de jeu, autant en théorie qu’en pratique. Après les analyses de clips et décryptages des lois de jeu en salle, les acteurs seront sur le terrain en après-midi pour les séances intégrées avec des exercices de simulation de match, histoire de mettre les arbitres dans les situations pour permettre la lecture de jeu, l’anticipation et la prise de décision.»
 
Pour le tunisien Boubacar Anachi, instructeur physique CAF et FIFA, «l’arbitrage est tellement évolué aujourd’hui qu’on ne peut plus distinguer entre technique et physique. On parle maintenant d’entraînement intégré et fonctionnel qui prend en considération toutes les exigences d’un match. Les instructeurs avancés sont ceux qui ont un certains vécu et de l’expérience. Ils sont censés avoir des aquis et le niveau de leurs cours est un peu plus élevé. »
 
Présent au lancement des activités, le président de la Fédération Togolaise de Football, Guy Gbézondé Akpovy a salué la pertinence de l’entreprise: «Ces cours de haut niveau permettront à nos arbitres d’être mieux outillés pour être à l’aise sur le terrain. C’est une joie pour moi que ces cours se tiennent aujourd’hui pour les instructeurs, afin d’être aptes à tenir nos championnats. C’est une fierté et je remercie le président Infantino qui a voulu que cela se passe au Togo.
 
Le cours de futuro 3 prennent fin le 09 août 2019.