Après la qualification aux demi-finales  /  Algerie: La chance du champion ?

Après la qualification aux demi-finales / Algerie: La chance du champion ?

Publié le : / Par
 L’expression « dominer n’est pas gagner » ne s’est pas appliquée jeudi à l’Algérie face à la Côte d’ivoire. Les « Fennecs » ont eu le coup de pouce de leur côté de la chance, qui constitue généralement le plus d’un champion. Même si elle leur a fait défaut lors du penalty loupé par Baghdad Bounedjah en début de seconde mi-temps, elle est redevenue leur alliée dans la fatidique serie de penalties.

En effet, dans la séance de tirs aux buts la chance a souri aux coéquipiers de Rais Wahab Mbolhi, qui a parachevé l’oeuvre de ses camarades durant les 120 minutes de jeu.Un champion, montre sur le rectangle vert qu’il mérite sa consécration en dominant ses adversaires, et bénéficie de l’avantage de la chance dans certaines situations. Et cela a été le cas pour les Bennacer, Mahrez et autres Belaili, qui ont su provoquer cette chance, car elle ne s’offre pas à ceux qui ne fournissent pas l’effort sauf exception. Sur l’ensemble de leur matches, depuis le début de la coupe d’Afrique des Nations, l’Algérie a agréablement surpris les observateurs. Ils s’accordent tous à en faire le favori de la compétition.

Il reste maintenant aux protégés de Djamel Belmadi de parachever leur oeuvre en allant jusqu’au bout de l’effort. La détermination affichée face à une équipe de Côte d’ivoire, ne manquant ni de talents ni de volonté, augure de nouvelles prestations de qualité de la part des Algériens. Les larmes sur les visages de Bounedjah, Atal, et Belmadi au cours de la série de tirs aux buts sont un signe qui ne trompe pas sur la volonté de vaincre qui anime ce groupe, ou plutôt cette famille de la sélection algérienne.