football marocain

Année 2020 : Le football marocain se porte bien malgré tout

Publié le : / Par

Perturbé par le coronavirus, le championnat marocain de football a tenu jusqu’au bout. L’édition 2019-2020 a officiellement pris fin le 11 octobre 2020 avec le sacre du Raja Casablanca. Mais cela est désormais accroché aux exploits passés puisque la nouvelle saison 2020-2021 est en cours avec plus de 30 matchs disputés. En compétitions africaines interclubs de la CAF, le bilan n’est pas totalement décevant car la RS Berkane a pu remporter la Coupe de la confédération de la CAF, tandis que le Raja Casablanca et le Wydad Casablanca ont pu atteindre l’étape des demi-finales de la Ligue des champions de la CAF.

 

La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a officiellement tourné la page de la saison footballistique 2019/2020 après la consécration du Raja, le dimanche 11 octobre 2020. Une réussite générale qui va forcément présenter un bilan différent au niveau de chacun des clubs qui ont animé les compétitions. Celui-ci peut être positif pour certains clubs à l’instar du Raja Casablanca (champion), mitigé pour d’autres tel que le Wydad Casablanca (vice-champion) ou carrément négatif au niveau des équipes comme le Raja Beni Mellal (lanterne rouge). Au vu de ce qu’a été la saison dans son ensemble, on peut se satisfaire d’en avoir été témoin. Malgré l’interruption involontaire prononcée par la FRMF, le suspense a demeuré jusqu’à la dernière seconde.

 

Un coup de chapeau doit être rendu à la Fédération royale marocaine de football ainsi qu’aux différents clubs pour avoir tenu leur promesse de début d’exercice, celle de faire vivre une saison entière de football aux amateurs du football marocain. À l’opposé du Maroc, beaucoup de Nations ont choisi de tirer un trait sur leur saison en raison du coronavirus. Mais malgré la tempête covid, le football a triomphé au pays du roi Mohamed VI, et ce jusqu’au coup de sifflet final. L’image du dernier match offert par le Raja Casablanca face au FAR Rabat (2-1 ; 62′ 90′ – 42′) en est une belle preuve.

L’incertitude a plané

L’édition 2019/2020 du championnat marocain de football a officiellement démarré le 14 septembre 2019. La compétition a suivi son cours normal jusqu’au moment où le coronavirus a décidé de faire s’incruster dans le monde, notamment dans le sport mondial, en mars 2020. Tout a chamboulé, les autorités ont recommandé l’arrêt des activités à divers niveaux. Cependant, la situation sanitaire a évolué et il a fallu revoir la décision entre reprendre ou arrêter la saison. Les discussions avec la Ligue nationale de football professionnel (LNFP), la FRMF, les acteurs du football marocain et les autorités gouvernementales se sont déroulées sur plusieurs épisodes. Finalement, une issue a été trouvée et a décidé de la reprise des compétitions car les pertes en termes de revenus. Ainsi, le football a repris au Maroc avec plusieurs changements, protocole sanitaire oblige ! Entre ceux-ci on peut rappeler l’autorisation aux équipes d’effectuer jusqu’à cinq remplacements au cours d’un match, le déroulement des rencontres sans spectateurs dans les travées des stades, les tests à effectuer aux principaux acteurs (joueurs, entraîneurs, staff techniques, administratifs et arbitres) avant la reprise. Il s’agit de toute une panoplie de recommandations et interdictions qui ont été rigoureusement ou légèrement exécutées, selon les difficultés. Pour exemple, l’interdiction des célébrations collectives après un but marqué n’a pas vraiment été respectée. Ce qu’on peut retenir est que la saison ait pu aller à son terme.

Les équipes n’ont pas perdu de leur compétitivité

L’esprit compétitif est l’autre aspect qui a influencé la reprise des compétitions. À l’instar de toute autre fédération sportive, la FRMF aurait pu arrêter toute activité mais il fallait penser à plusieurs paramètres pour ne pas faire des mécontents à certains niveaux. À la reprise, les joueurs qui sont pour la plupart restés à s’entraîner à la maison durant la période d’interruption, n’ont pas mis du temps à retrouver du rythme. La lutte a été vraiment acharnée entre les trois cadors. Jusqu’à la dernière journée de championnat, l’un des trois peut prétendre au titre. Ils se sont fait peur et ont offert une belle fin de saison aux observateurs ainsi qu’à leurs fans. Une saison particulièrement marquée par le coronavirus mais par l’esprit de compétition dont ont fait preuve les équipes à travers les joueurs. C’est ce que traduit cette phrase prononcée par Said Wahbi pour rendre hommage à l’effort consenti par chacun des acteurs à divers niveaux : « une victoire pour tout le football marocain ».
D’autres clubs ont fait le travail même au-delà des challenges au plan national. La Renaissance sportive de Berkane a terminé sur la première marche du podium de la Coupe de la confédération de la CAF, après avoir battu Pyramids FC (0-1) en finale. Alors que le président de la FRMF, Fouzi Lekjaa, a tellement souhaité le sacre d’une équipe marocaine au niveau de la Ligue des champions de la CAF, il n’en est rien. Le Raja Casablanca a perdu la double confrontation en demi-finale face au Zamalek (0-1 ; 3-1). De son côté, Wydad Casablanca n’a pas tenu devant Al Ahly (0-2 ; 3-1), futur vainqueur de la compétition.

Une nouvelle saison 2020-2021 comme si de rien n’était

Les dirigeants du football marocain ont géré sans anicroche la transition entre la fin de la saison 2019-2020 et le démarrage de la saison 2020-2021. La nouvelle édition qui a été lancée en est à sa cinquième journée. Après cinq matchs, c’est le trio final du précédent exercice qui mène au niveau du classement. Le Raja Casablanca domine avec 13 points, devant le Wydad Casablanca et la RS Berkane qui en comptent respectivement 12 et 10.
La représentativité des clubs marocains dans les compétitions africaines se passe plutôt pas mal jusque-là. En Coupe de la confédération de la CAF, le Tihad AS est en passe de se qualifier pour le tour de barrages après sa large victoire sur Esae FC (4-0) au match aller. Pour sa part, la RS Berkane s’est neutralisée avec le Tevragh Zeina (0-0), avant la manche retour. Au niveau de la Ligue des champions de la CAF, les deux représentants ne sont pas encore à l’abri. Le Raja Casablanca est allé faire un match nul au Sénégal face à Teungueth FC (0-0), tandis que le Wydad Casablanca a perdu sur la pelouse du Stade Malien (1-0). L’une comme l’autre des deux équipes marocaines doit sortir le grand jeu au match retour pour ne pas se faire surprendre à domicile.