RDC : LE PRÉSIDENT DE LA FÉDERATION PLACÉ EN GARDE A VUE

Publié le : / Par

Le président de la Fédération congolaise de football (FECOFA), Constant Omari, a été placé en garde à vue à Kinshasa dans une affaire de détournements de fonds présumés. En signe de solidarité avec le dirigeant, la Ligue nationale de football congolaise (Linafoot) a annoncé mercredi la suspension du championnat.

Ça chauffe en RD Congo ! Mardi, le président de la Fédération congolaise de football (FECOFA), Constant Omari, a été placé en garde à vue à Kinshasa avec le secrétaire général aux Sports Barthelemy Okito, le 2ème vice-président de la FECOFA, Théobald Binamungu, et le directeur financier de la FECOFA, Roger Bondembe. Interpelés par les services du conseiller spécial du chef de l’Etat en matière de lutte contre la corruption, Luzolo Bambi, ces quatre suspects sont soupçonnés de détournements de fonds.

« Ils seront interrogés sur l’utilisation des fonds publics dans l’organisation des rencontres sportives des équipes nationales de football et des clubs engagés aux compétitions africaines », a précisé un magistrat, sous couvert d’anonymat, à l’AFP. Avocat d’un des suspects, Alain Makengo a ajouté que les quatre hommes sont « entendus sur des présumés détournements d’un million de dollars destiné à l’organisation de quatre matches de football.

 

LE CHAMPIONNAT SUSPENDU
la Ligue nationale de football congolaise (Linafoot) a pris une décision forte. Ce mercredi, l’instance a annoncé la suspension du championnat jusqu’à nouvel ordre par solidarité avec les dirigeants arrêtés. « La LINAFOOT est au regret d’informer l’opinion publique en général et en particulier les clubs engagés à la 23e édition du championnat national, qu’en solidarité avec le président de la FECOFA, organe faitier du football congolais et ses deux vice-présidents, humiliés et privés injustement de leur liberté, elle suspend toutes ses activités jusqu’à nouvel ordre », a fait savoir l’instance dans un communiqué.