Lassé d’assumer les seconds rôles, l’entraîneur intérimaire de l’équipe nationale du Cameroun, Alexandre Belinga a annoncé dans une interview accordée à un quotidien camerounais, que sa mission cessera à la fin de son intérim. Ça part dans tous les sens.

LIONS INDOMPTABLES : BELINGA SORT DE SA RESERVE !

Publié le : / Par

 

Du Cameroun : Marie Louise Mamgue

C’est un technicien plutôt frustré, si l’on s’en tient à ses propos dans cet entretien, qu’Alexandre Belinga, le sélectionneur national intérimaire des Lions Indomptables, a accordé à La Nouvelle Expression, un quotidien Camerounais. Selon cet ancien adjoint d’Hugo Broos, le fait d’assurer pour une deuxième fois, provisoirement, le rôle de sélectionneur national, est une exagération de la part de la Fecafoot, d’où sa décision de se retirer de l’encadrement technique des Lions. « Je ne pense pas que ce soit parce que je n’ai pas les capacités de tenir cette sélection.

C’est la deuxième fois que j’assure l’intérim en équipe nationale du Cameroun. J’ai estimé que c’est la dernière fois. Je crois que c’est une fois de trop. C’est pour cela que j’ai décidé de ne pas déposer ma candidature pour ce poste. En même temps, je ne pense pas que je puisse faire partie de l’encadrement technique des Lions pour la CAN 2019. Je pense ainsi, parce que j’estime que c’était une fois de trop pour que j’assure l’intérim », décrie-t-il.

Alexandre Belinga a été nommé dans l’urgence le 9 mars dernier, près de trois mois après la décision du Comité de normalisation de la Fédération Camerounaise de Football (Fecafoot) de ne pas reconduire le contrat d’Hugo Broos. Dans l’urgence, il devait préparer la rencontre amicale Koweït – Cameroun (1-3). Sa fonction prendra fin lorsque que la Fecafoot, qui a lancé un appel à candidature au poste d’entraîneur sélectionneur des Lions, trouvera la perle dite rare. Il fustige à visage découvert l’attitude de son employeur « C’est la fédération qui a un projet, ce n’est pas l’entraîneur qui vient avec un projet dans une fédération. À partir de son projet, la fédération voit le technicien qui a le profil. C’est comme cela que les choses se font. Aujourd’hui, les gens vous disent « appel à candidature », moi je ne suis pas contre cet appel à candidature. C’est pour cela que je n’ai pas postulé. J’estime que je ne ferai plus partie de l’encadrement technique des Lions Indomptables », a-t-il dézingué.

Lui, Alexandre Belinga, entraineur adjoint durant 5 ans respectivement sous le règne du technicien allemand, Volker Finke et du Belge Hugo Broos, ne regarde plus dans la même direction que la faitière. « Quand vous ne vous entendez plus avec des gens, lorsque vous ne voyez plus les choses de la même façon, ce n’est plus la peine de continuer », confie cet entraîneur.

Même s’il fait ses adieux à l’équipe nationale du Cameroun, il souligne qu’il demeure un technicien encore en exercice. « Je ne suis pas entraîneur de l’équipe nationale mais entraîneur de football. Donc, s’il y a un club qui a un projet et me fait appel, je viendrai voir avec les dirigeants de ce club si je peux porter ce projet. Donc ne soyez pas surpris demain ou après-demain que je sois sur le banc d’un club de Ligue 1 », déclare-t-il.