Le Togo ne sera pas à la prochaine CAN U20 qui se déroulera au Niger en 2019. Malgré la victoire (2-1) à domicile, les Eperviers Juniors ont calé face au Gabon au terme d’une double confrontation bien terne. A l’actif de cette contre-performance, une préparation boiteuse.

ÉLIMINATOIRES CAN U20 : NIGER 2019 LE FIASCO ÉTAIT PRÉVU

Publié le : / Par

 

Du Togo: Othniel Koffi

Battus au match aller à Libreville (4-0) par le Gabon il y a trois semaines, les Eperviers juniors devaient refaire leur retard en l’emportant à domicile avec un lourd score pour ainsi se qualifier pour le 2ème tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations de leur catégorie.

Dimanche au stade municipal de Lomé, les Eperviers ont essayé de prendre le dessus sur les Panthères Juniors. Un fait à priori réussi, puisqu’ils ont emporté le match (2-1). La cagnotte au goût d’une victoire est restée insuffisante pour décrocher le billet du 2ème tour. Au dépend des togolais, ce sont les Gabonais qui passent et qui ont d’emblée rendez-vous avec les Eléphants Juniors de la Côte d’Ivoire.

Cette débâcle du Togo au 1er tour s’explique par un déficit de temps nécessaire au niveau de la préparation. Le Togo ne disposait guère d’une équipe nationale junior digne de ce nom avant la compétition. La Fédération Togolaise de Football (Ftf) a dû forcer les choses pour mettre en place une équipe. De jeunes joueurs ont été convoqués à deux semaines du démarrage des éliminatoires pour un test de sélection. Sur cette base, le coach Ayivi Ekuevi, qui s’occupe également de l’AS Togo Port, qui évolue en ligue africaine des champions Caf, n’a pas eu le temps nécessaire pour jauger la forme des joueurs sélectionnés, et faire des séances d’entraînements au préalable avant d’entamer les éliminatoires. C’est donc logiquement que les eperviers juniors sortent de cette compétition de façon prématurée avec la tête basse.

Le naufrage du match aller (4-0) n’a pas du tout surpris les togolais ; ni le staff technique, ni la Fédération Togolaise de Football elle-même. Et pour le match retour à Lomé, la sélection nationale junior n’a fait que jouer le niveau de jeu qu’elle a. Sa préparation s’est arrêtée à deux matchs amicaux avec deux équipes de la capitale.

Une préparation qui n’a pas apporté grand-chose à la qualité technique de l’équipe.

Qui veut aller loin ménage sa monture, a-t-on l’habitude de dire et cette formule la fédé l’aurait apprise à ses dépens. Elle qui est habituée à faire les choses à moitié. Cette débâcle rappelle la piètre participation des Eperviers dames au dernier tournoi de l’UFOA B à Abidjan du 14 au 24 février 2018. Une compétition où les dames togolaises ont été ridiculisées par leurs adversaires.  Là aussi, c’était le fruit de la mauvaise préparation.

 

L’élimination du Togo pour cette CAN U20 n’étonne personne. Au contraire, elle pose l’épineuse question de savoir jusqu’où ira cette faîtière dans ses négligences.