Avec 17 points d'avance, dans ce cas de figure, sur son principal concurrent pour le titre, l’Asec Mimosas, qui en compte actuellement 14 d'avance sur le Sporting Club de Gagnoa, serait alors assurée d'être championne de Côte d’ivoire à 5 journées de la fin avec 2 matchs en moins. Dans la course au maintien et à une place africaine, le suspense demeurera. On fait le point.

CÔTE D’IVOIRE / LIGUE 1 – 22ème JOURNÉE L’ASEC DÉJÀ CHAMPIONNE ?

Publié le : / Par
De Abidjan : Moya Dia

Auréolée d’une qualification en poule de la Confédération acquise face au CR Bélouizdad (Algérie) (1-0 ; 0-0), l’Asec Mimosas, après une série de 16 victoires d’affilées, stoppée par la Soa, peut déjà commencer à tabler sur un sacre officiel. Une victoire au dépend de l’Asi, son adversaire du jour et une défaite de Gagnoa, offrirait à l’Asec Mimosas son 27ème sacre. Un nul ou une défaite face aux Princes de l’Indenié ce dimanche, contraindrait les Mimosas à faire preuve de patience et à attendre leur match en retard face à l’As Tanda et au Fc San Pedro.

Sporting Club de Gagnoa (2ème) – Stade d’Abidjan (12ème), l’affiche est loin d’être une coquille vide. L’un, se bat pour une place africaine et l’autre pour son maintien. Deux combats, deux objectifs diamétralement opposés mais tout aussi noble. Gagnoa, après une surprenante défaite face au frère ancestral, l’Africa Sports, n’a pas l’intention de lâcher prise et se faire chiper la seconde place, quitte à enfoncer les Stadistes. Ce samedi à 15h30 Gmt, le Stade Robert Champroux de Marcory (Abidjan) sera chaud bouillant.

Usc Bassam (8ème) – Africa Sports (3ème), sera certainement plus âpre et surement doublement surchauffé. Avec ses tifo Verts et Rouges, on ne s’ennuie pas et il faut s’attendre à un spectacle hors norme samedi au Champroux à 18 heures. Surtout que le club carbure actuellement. Les Oyés, c’est 1 nul et 3 victoires de rang actuellement en Ligue 1. Bassam, battu (3-0) au match aller, pourra -t-il s’en sortir face à l’Africa qui, lui, veut se mettre dans de bonnes dispositions avant le derby face à l’éternel rival, l’Asec Mimosas, le 29 Avril prochain. Afad (4ème) – Moossou (10ème), c’est un choc entre un prétendant à l’Afrique et un potentiel relégable. Loin de leur performance de début de saison, les académiciens, aux aguets, souhaitent tout de même accrocher une place africaine en fin de saison. Les Héritiers du Trône, eux, savent qu’ils doivent se battre jusqu’au bout pour s’assurer un maintien parmi l’élite et cela commence dès ce samedi. Séwé Sport de San – Pedro (14ème) – Bouaké Fc (5ème), rencontre entreun ex champion et un promu. Les positions des deux clubs se substituerais et personne n’aurait à crier au scandale. La réalité du terrain est palpable et elle est impitoyable.

Aujourd’hui dans les profondeurs, les Séwékés n’ont d’autres choix que de gagner face à Bouaké dans leur antre, le Stade Auguste Dénise avec qui, il semble ne plus être en odeur de sainteté. Loin de ses bases, Bouaké Fc, lui, tentera de réaliser un hold up.

Fc San – Pedro (6ème) – As Tanda (13ème), l’autre club de la côtière se porte plutôt bien. Lui, San-Pedro Fc, qui n’a d’ailleurs pas encore dit adieu à une place africaine, ne voudra pas se manquer face à une piteuse équipe de Tanda, avant dernier au classement, pour qui la défaite est interdite. SOA (11ème) – WAC (9ème), c’est une rencontre qui fait déjà saliver.

Trois matchs sans perdre, et voilà la Société Omnisport de l’Armée à la 11ème place c’est-à-dire non relégable. Alors que bon nombre d’observateurs l’avait déjà enterré, elle est en passe de se rapprocher de son objectif. Celui de se maintenir en Ligue 1. Après une qualification historique en phase de poule de la Confédération, malgré sa défaite (2-1) face au Déportivo Niefang, Williamsville athlétic club tentera de passer à la vitesse supérieure en championnat face à la Soa ce dimanche.