En cas de victoire, Coton Sport sera assuré du titre honorifique de champion de la phase aller de la Mtn Elite One. Rien n’est jamais acquis avant le coup sifflet final.

CAMEROUN / Mtn ELITE ONE – 17ème JOURNÉE LE COTON POUR UNE FORMALITÉ ?

Publié le : / Par

 Du Cameroun : Wiliame Tchango

Il y a quinze points de différence entre Coton Sport de Garoua, leader du championnat (33 points) et le 13ème, le Dragon Club de Yaoundé. Malgré cet écart abyssal, l’affiche qui oppose les deux formations à l’occasion de la 17ème et dernière journée de la phase aller de la Mtn Elite One est loin d’être peu excitante. Au centre des enjeux, le titre de champion honorifique de la phase aller qui tend les bras à Coton Sport de Garoua, mais aussi le duel entre les trois meilleurs artificiers du championnat, répartis dans ces deux équipes.

En cas de victoire, le club de la rive gauche de la Benoué qui compte deux points de plus que son poursuivant immédiat UMS de Loum s’adjugera cette distinction courue. L’équipe qu’entraine l’ancien Lion Indomptable Bertin Ebwelle est favorite sur le papier.

Le club du Nord reste sur 12 matches sans défaite en championnat. En dehors de cette performance impressionnante, l’équipe de Yaoundé n’a jamais réussi à s’imposer face au club de la Société de Développement du Coton  depuis son retour en Elite One en 2015 (trois défaites et trois nuls). Mais rien n’est tout de même gagné d’avance face à une équipe des Cha-cha Boys qui, après une très mauvaise entame de la saison a récemment créé la sensation en alignant  trois victoires de suite entre la 13ème et la 15ème journée.

« Ce sera un très gros match. Certes Coton Sport de Garoua est invaincu depuis plusieurs journées, enfin depuis l’arrivée du nouvel entraîneur M. Ebwelle, le club ramène toujours minimum un point dans le grand Sud. Mais, il serait illusoire de penser qu’ils vont marcher sur Dragon… Dragon, ne l’oublions est dans une très bonne spirale aussi et voudrait terminer en beauté chez lui à Yaoundé », assure Michel Ateba, patron du service des sports de la télévision camerounaise Camnews 24.

Marius Mouandilmadji.jpg CAMEROUN / Mtn ELITE ONE – 17ème JOURNÉE LE COTON POUR UNE FORMALITÉ ?

 

Mtn ELITE ONE – 17ème JOURNEE : DUEL DES ARTIFICIERS

Par Marie Louise Mamgue

Ils portent leur formation en enfilant des buts. Question pour un champion : Qui de Junior Rostand Mbaï, Marius Mouandimaldji et Daouda Kamilou terminera meilleur buteur de la mi-saison ce week end en Elite One ? Les paris sont ouverts. 

C’est un élément qui confère un indéniable attrait de la rencontre Dragon – Coton. Le duel à distance entre les trois meilleurs buteurs actuels du championnat. Junior Rostand Mbaï (Dragon) d’une part et Marius Mouandimaldji et Daouda Kamilou d’autre part. L’artificier du Dragon de Yaoundé, 9 buts (soit plus de la moitié des réalisations de son équipe (17)) est particulièrement brillant depuis quelques semaines. Après avoir inscrit un doublé à la 13ème journée pour une victoire (2-1) face aux Astres de Douala, il a enchainé un hat-trick à la 14ème journée face à Yaoundé Football Club (4-1), avant d’être à nouveau  buteur lors du succès (2-0) de son équipe face à New Stars de Douala (15ème journée).

Dans les rangs de Coton Sport, le tchadien  Marius Mouandimaldji, meilleur buteur actuel du championnat avec 11 réalisations est un élément à surveiller comme du lait sur du feu. Depuis son triplé face à Stade Renard de Mélong à l’occasion de la 12ème journée, l’attaquant venu de la Gazelle de N’Djamena (Tchad) roule au super. Renard des surfaces, il s’est offert un doublé face à Feutcheu FC (0-4) à l’occasion de la 14ème journée avant d’être une nouvelle fois buteur lundi contre Aigle Royal de la Menoua, lors du match en retard de la 16ème journée. Et que dire du vétéran Daouda Kamilou (8 buts), bien lancé dans la course à sa propre succession. Spécialiste des buts inattendus, l’attaquant nigérien sait bien mettre sa riche expérience au service de son équipe de cœur. Seul regret, la Ligue de football professionnel du Cameroun ne semble pas avoir perçu ces enjeux, en programmant cette rencontre au Centre d’Excellence de la CAF à Mbankomo, dans la banlieue de Yaoundé. Plusieurs aficionados n’ont pas caché leur déception. C’est le match qu’ils auraient aimé regarder sur les antennes de la télévision nationale.