L’ancien entraineur du Real Madrid, John Toshack postule pour la succession du belge Hugo Broos. Le gallois est présenté comme le principal favori.

CAMEROUN / LIONS INDOMPTABLES : John Toshack entraineur du Cameroun ?

Publié le : / Par
Du Cameroun : William Tchango

La course à la succession du belge Hugo Broos à la tête de l’équipe nationale du Cameroun attire des entraineurs de renom. Parmi les candidats déclarés, un certain John Toshack (69 ans), ancien entraineur du Real Madrid, de Swansea, du Sporting Portugal, de Besiktas… Le projet du gallois avec la sélection tricolore est clair :

gagner la Coupe d’Afrique 2019 et préparer les futures générations de footballeurs pour la Coupe du monde 2022 et plus encore. «  Il n’est pas étranger au Cameroun. Il est disposé à y vivre et à y faire le tour des terrains du championnat professionnel local. Ce n’est pas un handicap pour lui ; il a toujours eu de nombreux amis camerounais », assure Istvàn Bognar, son agent.

Avec le charisme démontré dans toutes les équipes où il est passé jusque-là, assure Istvàn Bognar, John Toshack saurait surmonter les difficultés que beaucoup de ses prédécesseurs ont eu à subir à la tête des Lions. Des obstacles généralement entretenus à la fois par la presse, la fédération ou les politiques qui n’ont pas souvent permis aux techniciens de football de s’imposer à la tête de la sélection camerounaise. « Quand il entrainait le Pays de Galles, M. Toshack s’est vite aperçu que des joueurs emblématiques comme Bellamy et Giggs n’étaient pas travailleurs ; ce qui affectait tout le groupe. Il n’a pas hésité à les mettre de côté pour ouvrir la porte aux Bale et Ramsey. Et on connait tous ce que ces deux joueurs sont devenus aujourd’hui », renchérit son agent.

almaghribtoday جون توشاك2.jpg CAMEROUN / LIONS INDOMPTABLES : John Toshack entraineur du Cameroun ?

Un CV bien rempli

Devenu entraineur dans les années 80, ce technicien présente un CV bien rempli. Arrivé à la tête du Real Madrid en 89, il termine deux fois champion (89 et 90) et vainqueur de la Coupe 89. Rappelé en renfort par les dirigeants madrilènes 9 neuf ans plus tard, il termine vice-champion d’Espagne avec le club (1999). Sa carrière d’entraineur

s’est poursuivie sur le banc de Swansea, du Sporting Portugal, de Saint-Etienne, du Pays de Galles, de Besiktas (vainqueur de la Coupe de Turquie en 1998), du Wydad Casablanca et bien d’autres.

Aujourd’hui, il rêve de conquérir l’Afrique. Avec un CV et une expérience bien fournie, plusieurs observateurs le classe déjà parmi les favoris à la succession de Hugo Broos.  «Monsieur Toshack a toujours eu un lien spécial avec le Cameroun et ses joueurs. Il a par exemple, entrainé Gerémi Njitap en Turquie, avant de l’amener avec lui

au Real Madrid, où il a aussi entrainé Samuel Eto’o. Etant gallois, un pays avec une culture du combat, il y voit beaucoup de similitudes avec le Cameroun », argue Istvàn Bognar.

En plus du gallois, neuf autres étrangers font partie de la liste des postulants, à savoir, le Portugais Carlos Queiroz, le Franco-congolais Claude Makelele Sinda, les Français Willy Sagnol, Didier Six, Philippe Troussier, Hubert Velud, Alain Giresse et Pierre Marie Lechantre. Parmi eux, Toshack semble déjà avoir la faveur des pronostics.

 

 

 

 

 

Wiliam Tchango