Les deux ivoiriennes ont réalisé un doublé historique au Championnat du monde en salle.

ATHLETISME La Côte d’ivoire dans l’histoire à Birmingham

Publié le : / Par

 

 De Abidjan: Moya Dia

 

Une très belle performance qui permet au drapeau ivoirien de rentrer dans l’histoire à Birmingham. On la voyait arriver cette victoire. Après Paris et Glasgow, les pachydermes ivoiriens Murielle Ahouré et Marie Josée Ta Lou ont brillé sur la piste en raflant l’Or et l’Argent dans la catégorie 60 mètres Dames. Si la perf de Ta Lou a émue plus d’un, celle de Murielle a doublement apportée du baume au cœur aux ivoiriens.

En proie à des soucis physiques et psychologiquement atteint suite au décès de son père, Ahouré est revenu à son meilleur niveau en ce début d’année 2018 avant de pulvériser le record africain sur 60 m en finale avec un chrono de 6’’97 à Birmingham. Sa compatriote Ta Lou, arrivée en deuxième position avec un chrono de 7’’05, (un record personnel battu) a d’ailleurs tenu à lui rendre un vibrant hommage « Je voudrais dire un « big congratulations » à ma sœur Murielle Ahouré, qui a encore démontré sa rage de 
vaincre, sachant par quoi elle est passée, je ne peux que dire merci à DIEU pour cette médaille qu’Il lui donne aujourd’hui. 

En plus d’un temps magnifique qui lui confèrent le record de Côte d’Ivoire, le record d’Afrique et le record des championnats. Je suis d’autant plus fier quand je sais que tout ceci marque l’histoire de l’athlétisme ivoirien et mondial » a – t-elle martelée. 

En attendant l’entrée en lice des hommes Méité, Cissé et Koffi,les filles, avec ce doublé ont accompli le métier avec application permettant ainsi à la Côte d’ivoire d’entrer dans l’histoire de l’athlétisme mondial.