NFF : Amaju Pinnick, mérite-t-il un troisième mandat ?

Le fait que l’administration d’Amaju Pinnick n’ait pas obtenu de bons résultats en matière de gestion n’a pas empêché le patron de la NFF d’atteindre la gloire personnelle.

Avatar de Joseph Odoekwu Lagos Par 09/07/2022 - 00:06
Amaju Pinnick Amaju Pinnick brigue un troisième mandat / Icon Sport

Amaju Pinnick ambitionne de postuler pour un troisème mandat .Les avis sont partagés sur l’ambition d’un troisième mandat de l’actuel conseil d’administration de la Fédération de football du Nigeria (NFF) dirigé par Amaju Pinnick Melvin, avec différentes parties prenantes du football ayant leur avis.

Le groupe Pro-Amaju Pinnick pense qu’il est nécessaire que l’ancien patron de Delta State brigue un nouveau mandat afin de lui permettre
d’améliorer le « bon travail » qu’il a fait, tandis que d’autres pensent qu’il ne ne méritent pas un troisième mandat et qu’il ne mérite pas de postuler .

Les 27 présidents des fédérations d’État ont récemment insisté pour que des élections aient lieu en septembre 2021, à la fin du second mandat de Pinnick.
Pinnick .Ce qui confirme que certains présidents de la FA ne soutiennent pas l’agenda de son troisième mandat.
Mais il est important d’examiner d’un œil critique la carte de pointage d’Amaju Pinnick et de se demander s’il est nécessaire pour le membre du conseil exécutif de la FIFA sollicite un troisième mandat en tant que président de la fédération nationale de football.

Amaju Pinnick a été le premier à effectuer deux mandats

Depuis la création de la Fédération de football en 1945, aucun président n’a accompli deux mandats de quatre ans. Pinnick est le premier président de la NFF
à servir deux mandats soit huit ans. Tous les précédents patrons de la NFF
ont servi soit un mandat de quatre ans, soit moins de quatre ans.

Cependant, Sunday Dankoro, qui a servi pendant six ans entre 1974 et 1980, est le plus proche de Pinnick.C’est aussi sous Dankoro que le Nigéria a remporté sa toute première AFCON en 1980..Pinnick, qui a eu deux ans de plus en poste que lui, n’a pas gagné la Coupe du Monde. Et n’a pas remporté la Can .

En bref, Pinnick reste le plus ancien président de la NFF.Il a donc eu plus de chance d’accomplir plus de choses au cours de son mandat de huit ans que n’importe quel autre président de la fédération.

Aucun titre majeur sous Pinnick Amaju

À l’échelle mondiale, l’un des principaux critères pour mesurer les réalisations de l’administration d’une nation de football est le nombre de titres eT le nombre de trophées remportés.
La performance du Nigeria dans le football continental et mondial au cours des
les huit années d’administration de Pinnick ont été marquées par une sécheresse en termes de trophées glanés.

Au niveau continental, le Nigeria sacré champion en 2013 n’a pas eu l’occasion de défendre son titre en 2015 . Il a été éjecté des qualifications . Le meilleur résultats en Can sous la présidence de Amaju Pinnick aura été une demie-finale perdue face à l’Algérie en 2019 au Caire.Ils avaient décrochés la médaille de bronze après une victoire obtenue sur la Tunisie.

Au niveau de la Coupe du monde, le Nigeria n’a pas réussi à dépasser la phase de groupe pour la première fois depuis ses débuts à la Coupe du monde 1994 aux États-Unis.
C’était extrêmement embarrassant car les Super Eagles ont été envoyés à l’abattoir

après avoir perdu 2-1 contre l’Argentine lors de leur dernier match de groupe. La deuxième tentative de qualification pour la Coupe du monde qui doit se tenir au Qatara échoué, le Ghana ayant battu le Nigeria après avoir obtenu un match nul 1-1 à Abuja.

Comment les clubs de la Nigeria Premier League se sont comportés durant les deux mandats

Les clubs de la Ligue de Football Professionnel du Nigeria n’ont pas été oubliés dans la sécheresse des trophées au niveau continental. La seule fois où un club nigérian
club nigérian a remporté la gloire continentale était en 2003 et 2004, quand le club de Enyimba avait dominé l’Afrique . A ce jour, aucun autre club nigérian n’a accompli
un tel exploit, même après les huit années de règne de Pinnick.
Enyimba qui avait goûté à la gloire continentale de la CAF a également remporté la NPFL à deux reprises au cours du règne de Pinnick mais n’a pas réussi à triompher au niveau continental pendant cette période.

Des entreprises majeurs se retirent du sponsoring du football

L’une des rares informations tristes qui ont eu lieu sous le règne de Pinnick a été le retrait de deux grandes entreprises du sponsoring du football nigérian.
football. La nouvelle du retrait de Globacom en tant que sponsor principal des équipes de football nigérianes en 2016 a été un coup dur. Il était extrêmement
difficile pour les adeptes du football de comprendre pourquoi une
entreprise locale comme Glo, qui a soutenu le football nigérian pendant plus d’une décennie mettrait fin à sa relation avec nos équipes nationales, mais des rapports
suggéraient que le géant fournisseur de services réseau n’avait aucun retour sur l’investissement et cela a probablement conduit à leur retrait.

Outre Globacom, Super Sport, qui était un sponsor à long terme et le détenteur officiel des droits de diffusion de l’équipe professionnelle du Nigeria.
et détenteurs des droits de diffusion officiels de la Ligue de football professionnel du Nigeria League se sont retirés de la ligue pendant le règne de Pinnick. Le site
Société de gestion de la ligue (LMC), qui était un bébé de la NFF, était directement en charge de la gestion des contrats de sponsoring.
SuperSport a cependant révélé que son retrait était le résultat d’une d’une rupture de contrat de la part de la LMC, mais n’a pas donné
plus de détails sur la manière dont la LMC a rompu le contrat.

Amaju Pinnick , le seul véritable gagnant

Le fait que l’administration d’Amaju Pinnick n’ait pas obtenu de bons résultats en matière de gestion n’a pas empêché le patron de la NFF d’atteindre la gloire personnelle. Il est resté le seul président de la NFF à avoir accompli le plus de choses pour lui-même. Il a été vice-président de la CAF sous la direction d’Ahmad Ahmad pendant un mandat puis a été élu membre du Conseil exécutif de la FIFA le 12 mars 2021.
Malheureusement, ses réalisations ne reflètent en aucun cas le développement du football nigérian.

Enfin, les deux mandats d’Amaju Pinnick à la tête de la NFF ont été marqués par un net recul du Nigeria sur tous les fronts .
Il est donc est urgent que les membre du Conseil de la FIFA permettent  à d’autres de s’essayer à la gestion du football dans le pays. Le mois de septembre nous fixera sur le sort de la NFF.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Joseph Odoekwu Lagos
http://africafootunited.com
Joseph Odoekwu est un journaliste nigérian et le fondateur de Sports Intelligence Magazine, un magazine sportif en ligne. Sa longue expérience lui a permis d'écrire plusieurs articles en ligne et sur la presse écrite. Il est membre de l'Association Internationale de la Presse Sportive (AIPS) , de l'Association des rédacteurs sportifs du Nigeria (SWAN) et de plusieurs associations sportives continentales et internationales. Il a également participé à promouvoir la loi sur la liberté d'information pour enquêter sur la transparence et la responsabilité dans le sport au Nigeria.
Nos recommandations: