ALOU DIENG (MC ALGER)  SE LIVRE À AFU APRÈS LE TRAQUENARD DE BORDJ BOU ARRERIDJ : « JE NE M’IMAGINAIS PLUS EN VIE »

ALOU DIENG (MC ALGER) SE LIVRE À AFU APRÈS LE TRAQUENARD DE BORDJ BOU ARRERIDJ : « JE NE M’IMAGINAIS PLUS EN VIE »

Publié le : / Par

Les joueurs du Mouloudia Club d’Alger (CABBA) n’oublieront pas de sitôt l’enfer du Bordj Bou Arreridj. Après le succès contre Chabab Ahly Bordj Bou Arreridj (0-1), les joueurs et le staff du MCA ont été pris à parti par les supporters irascibles du CABBA. Le milieu de terrain du Mouloudia, Alou Dieng ne trouve pas la cause de cette violence « À vrai dire j’ignore la cause de cette violence. Mais je pense que les supporters et les joueurs du CABBA ont eu du mal à digérer le coup de la défaite », s’est-il exprimé puis de rejeter la thèse de la provocation par Farid Chaâl évoquée sur les réseaux sociaux « C’est faux ! Quand l’arbitre a sifflé la fin de la partie, j’étais avec Farid pour fêter la victoire avec nos supporters. On a provoqué personne nous », a-t-il lâché.

Le milieu de terrain raconte cette folle atmosphère du 20 octobre « Je ne m’imaginais pas en vie. J’ai couru pour me faire protéger par les forces de l’ordre. Sans cela je pense que cela aurait été grave, j’étais sous le choc. On a eu la vie sauve grâce à Dieu », a déclaré Dieng d’une voix pleine d’émotion. Selon lui, le capitaine Abderahmane Hachoud aurait effectivement été agressé avec une arme blanche. « Personnellement je n’ai pas vu l’arme, mais il m’a avoué qu’il a été atteint à l’arme blanche par un supporter » déclare-t-il et donne son avis sur ses actes de violence qui gangrène le football Algérien « Je me pose encore la question de savoir comment certaines personnes comprennent le football en Algérie. Il y’a un véritable engouement pour le foot ce qui fais que tous les stades sont archi-combles lors des matchs. Et c’est bien dommage que certaines personnes en profitent pour créer la violence. Je trouve cela inexplicable » dit-il.

Dieng évoque l’impact de Djamel Saïfi dans le vestiaire Mouloudéen « Le groupe vis bien. L’arrivée du nouveau coach, (Djamel Saïfi) a coïncidé avec une prise de conscience de notre part. Il nous a redonné confiance et on prend du plaisir à ses côtés », a-t-il martelé puis d’évoquer son attachement au club puis de faire une drague à l’équipe nationale du Mali « J’aime le Mouloudia et en plus le président m’a dit qu’il comptait beaucoup sur moi puisque le MCA jouait sur plusieurs tableaux. Si une véritable offre venait au prochain mercato, il me laisserait partir. Les Aigles du Mali ? J’y penses énormément. Ça me ferait plaisir de représenter mon pays à la prochaine CAN. Si le pays m’appelle, je viendrai en courant ».

Le milieu de terrain Malien a terminé son intervention par une déclaration d’amour en faveur des supporters du Mouloudia « Ils sont adorables ! Ils sont avec nous partout où nous allons. C’est formidable ! Et ça nous aide beaucoup sur la pelouse. Chapeau à eux ».