Algérie – Sénégal  Le « big test » pour les « fennecs »

Algérie – Sénégal Le « big test » pour les « fennecs »

Publié le : / Par

C’est l’heure pour les protégés de Djamel Belmadi de montrer ce qu’ils ont dans le ventre à l’occasion de ce second match dans cette phase finale de la CAN en affrontant une équipe du Sénégal constellée de stars. Ce match sera un indicateur quant aux potentialités des Djamel Benlamri, Youcef Atal et autres Sofiane Feghouli d’aller loin dans cette compétition continentale, qui n’a jamais réussi à l’Algérie hors de ses bases. Il n’en demeure pas moins que le patron de la barre technique des « verts » a affiché ses ambitions et comptent bien confirmer face à une sélection sénégalaise, qui ne cache pas sa volonté de remporter le trophée pour la première fois. Sadio Mané, dont ce sera le premier match dans la compétition après avoir purgé sa suspension, et ses coéquipiers constituent des adversaires de valeur, face auxquels les Algériens devront sortir le grand jeu pour espérer assurer définitivement leur qualification aux huitièmes de finale. C’est dire l’enjeu du match pour les deux équipes, qui risque de peser sur le jeu. Ayant réussi son entrée en lice dans la compétition en dominant avec  autorité le Kenya (2-0), l’Algérie ne se fera pas prier pour continuer sa lancée en prenant le meilleur sur potentiel rival dans la course au titre, d’autant plus que Djamel Belmadi affirme que son ambition de gagner le trophée est légitime.

 Battre le Sénégal, un des favoris en puissance du tournoi, constituera un avertissement en direction de tous les autres prétendants. Le sélectionneur algérien est conscient de la difficulté de la  tâche face aux « Lions de la Teranga », comme le montre sa déclaration : « le match face au Sénégal sera difficile. Nous allons défier le favori de cette CAN et dernier mondialiste. Il y aura l’entrée en jeu de Sadio Mané. J’espère qu’on sera prêts pour cette rencontre ». « Bête noire » du Sénégal pour n’avoir jamais perdu face à cet adversaire en phase finale de la CAN, l’Algérie cherchera à perpétuer la tradition. Reste à savoir si cet ascendant psychologique suffira à galvaniser les camarades du goléador Baghdad Bounedjah face aux hommes d’Aliou Cissé, qui ont gagné sans trop se dépenser face aux Tanzaniens. Sur le plan de l’effectif, les analystes estiment que Djamel Belmadi devrait aligner le même onze, qui a joué contre le Kenya, avec peut-être un renforcement du milieu du terrain notamment dans la récupération. A signaler l’excellente ambiance régnant au sein du groupe, tel que constaté lors des galops d’entrainement ouverts au public et à la presse.