Algérie : Que disent les amendements proposés par le bureau de Zetchi ?

Algérie : Que disent les amendements proposés par le bureau de Zetchi ?

Publié le : / Par

 

La crise qui secoue la Fédération Algérienne de Football (FAF) à travers son ancien président Kheireddine Zetchi et le MJS de l’Algérie n’est pas prête de connaître une issue très rapidement. L’un des points à la base de cette guéguerre est le toilettage des textes régissant la faîtière du football algérien. Si les amendements en eux-mêmes ne posent aucun souci, les deux instances n’accordent pas leur violon sur la date de son effectivité. Entre un toilettage avant après les élections, les deux institutions sont en désaccord.

En effet, la FIFA a demandé un toilettage des textes avant toute élection à la présidence de la FAF, ce que voudrait faire Kheireddine Zetchi, l’ex patron de la FAF, dont le mandat est arrivé à expiration le 20 mars 2021. Mais, le Ministère de la Jeunesse et des Sports de l’Algérie s’est opposé à cette idée. La raison évoquée serait que les amendements seraient taillés sur mesure. Ils empêcheraient d’autres concurrents d’être aussi candidat à la succession de Zetchi. C’est dans cet imbroglio que Zetchi a dû quitter son poste, étant en fin de mandat. Il ne va pas se représenter d’ailleurs. Voici ce que disent les amendements proposés par le bureau dirigé par Zetchi.

 

Les amendements proposés par la FAF défunte

· La nécessité de procéder à la séparation des pouvoirs, celui législatif incarné par l’assemblée générale et celui exécutif représenté par le bureau fédéral ou bureau exécutif.

· L’obligation d’avoir une composante de membres de l’assemblée générale ayant la qualité morale et non physique.

· La limitation des mandats du président à trois (03) fois quatre (04) ans successifs ou cumulés.

· La limitation d’âge pour le président entre 30 et 70 ans, ce qui n’est pas le cas pour les membres du bureau fédéral.

· L’indépendance des organes juridictionnels (commissions d’éthique et de recours), ainsi que la commission électorale (y compris celle de recours).

· Également pour la commission d’audit et de conformité.

· L’élaboration d’un code électorale qui sera publié à travers les supports médiatiques de la FAF.

· La future composante de l’assemblée générale comprendra les représentants des dix-huit (18) clubs professionnels ainsi que le représentant (président) de cette Ligue à partir de la saison prochaine avec le changement apporté au système de compétition.

· La présence obligatoire d’au moins deux (02) membres féminins au sein du bureau fédéral dont le nombre demeurera à treize (13).

· L’ouverture de la liste de candidature du président à cinq (05) membres non issus de la composante de l’assemblée générale afin de permettre l’intégration de compétences.