Algérie – Ligue 1 Mobilis (mise à jour): CR Belouizdad – ES Sétif, un choc détonnant !

Le Chabab, qui a renoué avec la victoire aux dépens de l’ASO Chlef, accueille l’Entente de Sétif dans un choc explosif entre prétendants aux compétitions interclubs de la CAF.

Avatar de Merzak Tigrine Par 18/05/2022 - 13:04
Algérie – Ligue 1 Mobilis (mise à jour): CR Belouizdad – ES Sétif, un choc détonnant !

Éliminée en demi-finale de la Champions League africaine par le Ahly du Caire, l’ES Sétif revient au championnat national pour ce match choc contre le CR Belouizdad. Désireux de participer de nouveau à la prestigieuse compétition de la CAF, les Sétifiens n’ont pas droit à l’erreur face au leader s’ils ne veulent pas hypothéquer leurs chances de rester coller au groupe de tête. Mais, il va falloir prendre la mesure des joueurs de Carlos Paqueta dans leur fief du 20-Août 1955, eux qui sont déterminés à accroître leur avance au classement.

Pointant à la neuvième place avec 43 points et cinq matches en retard, l’ESS accorde une importance particulière à cette confrontation, durant laquelle les deux adversaires ne se feront pas de cadeaux. Darko Novic, le nouveau coach sétifien, qui a su jusque-là remobiliser ses joueurs après la lourde défaite face au Ahly du Caire en match aller de la demi-finale de Champions League africaine, essayera de jouer un mauvais tour aux Belouizdadis.

© Africafootunited, 2022 L’utilisation et/ou la duplication non autorisée des contenus, images ou logo de la marque sans autorisation expresse et écrite d’Africa Foot United est strictement interdite. Tout utilisateur qui agit en fraude des présentes avis de droit d’auteur s’expose à des poursuites civiles et pénales par l’éditeur du site.
Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: