ES Sétif

Algérie/Ligue 1: L’ES Sétif demande le report du match face à la JSK

Publié le : / Par

De sources proches des Aigles des Hauts plateaux, nous avons appris que ces derniers ont formulé à la LFP une demande de report de leur prochain match de championnat prévu le 13 mars à 15 h au stade du 08 mai 45 face à la JSK.

Un match qui rentre dans le programme de la 17ème journée du championnat professionnel de ligue 1 Mobilis. Et pour cause, les dirigeants de l’Entente sportive de Sétif (ESS) ont émis le vœu d’éviter à leurs joueurs les fatigues des voyages continentaux. Ils veulent, pour justifier ce report, jouer les deux premiers matches de poules de la coupe de la CAF prévus le 10 mars à Accra (Ghana) face aux Sud-Africains d’Orlando Pirates et de le 17 mars au Caire (Egypte) face aux Libyens du Ahly de Benghazi sans avoir à revenir au pays entre les deux rencontres.

Contraints pour des considérations sanitaires Covid 19, de recevoir hors de leurs bases mais à Accra au Ghana, les Sud-Africains d’ Orlando Pirates pour le compte de la première journée de poules de la CAF, les Sétifiens ont élaboré un plan de vol de sorte à éviter un retour en Algérie. Ils ont donc prévu, dans un premier temps, de rallier, le 08 mars, par vol spécial la capitale ghanéenne où ils joueront le 10 mars Orlando Pirates. Le lendemain 11 mars, ils comptent prendre le vol régulier Accra- Le Caire le 11 mars sans transiter par l’Algérie pour préparer le match qui les attend le 17 mars dans la capitale égyptienne devant les Libyens du Ahly Benghazi pour le compte de la 2ème journée de cette phase de poule. Avec retour prévu au pays par vol spécial le mercredi 18 mars.

Reste à savoir si la LFP accédera à leur demande de report. Un report qui est loin de plaire à son adversaire, la JSK. Les dirigeants de la formation kabyle estiment que leur équipe sera lésée par un nouveau match en retard surtout que les deux autres face au CSC et au RCR n’ont pas encore trouvé de place dans le calendrier de la ligue. Tant ils trouvent que leur équipe sera dès lors soumise à un rythme infernal. Une nouvelle affaire sur les bureaux de la LFP.