ALGÉRIE – LIGUE 1 : LA JS KABYLIE REJETTE LE CALENDRIER DE LA LIGUE ET MENACE DE SE RETIRER

Publié le : / Par

Invité dimanche sur le plateau d’une télévision locale Algérienne, le président de la JS Kabylie (JSK), Cherif Mellal est monté au créneau en indiquant que son équipe ne se présentera le lundi 6 novembre contre l’USM Alger.

Le torchon brûle entre la JS Kabylie (JSK) et la Ligue de football professionnel Algérienne. Au cours d’une émission télé, le premier responsable de la JSK, Cherif Mellal a exprimé sa colère contre les responsables de la Lfp.

En effet, Melall a ouvertement accusé le président de la Lfp, Abdelkrim Meddouar, d’être le responsable de la déstabilisation du championnat national de football et de la déprogrammation des matchs de la JS Kabylie. « Meddouar, appelle le directeur général du club (JSK) à minuit pour l’informer de la nouvelle programmation face à l’USMA et au NAHD. D’abord, l’USMA le mardi et le NAHD un dimanche. Eh bien, sachez une chose, si on nous fait jouer mardi, la JSK va tout bonnement se retirer », a-t-il dézingué puis de s’expliquer « D’abord, il y a eu le report du match face au CSC vingt heures avant son déroulement, puis il a été reporté au 19 novembre. Maintenant, on nous change une nouvelle fois la programmation. Pour nous, c’est clair, c’est du sabotage pur et simple ».

Cherif Mellal envisage aller au bout de son bras de fer avec l’institution dirigée par Meddouar. « En plus de ce décalage nous accusons un retard énorme, nous n’avons pas joué depuis 19 jours, ce que nous revendiquons aujourd’hui est légitime, nous voulons connaitre les causes de la déprogrammation des matchs de la JSK. Je ne céderai pas d’un iota, tant qu’il ne s’explique pas, je ne reculerai pas, nous voulons et nous sommes en droit de connaitre la ou les causes des reports », a-t-il indiqué.

Peine perdue aura été pour l’animateur qui avait tenté de joindre Abdelkrim Meddouar pour sa version des faits.  Par ailleurs, le patron des Canaris précise que « La JSK ne jouera l’USM Alger si le match était maintenu pour mardi et se dit prêt à déclarer forfait, y compris pour le match qui suivra contre le NAHD si maintien il en était le 16 novembre prochain ».

Encore une autre équation bien difficile à résoudre dont Meddouar devrait s’arracher les cheveux.