JS Kabylie

Algérie – Ligue 1 (J16) : La JS Kabylie s’offre O Médéa

Publié le : / Par

Les Kabyles ont remporté le match au sommet de la 16ème journée de ligue 1 professionnelle. Un match qui a tenu en haleine les téléspectateurs. En effet, la JSK a arraché sa victoire dans les ultimes instants de la partie suite à ce tir venu de nulle part de Benabdi qui a crucifié et le gardien et toute l’équipe de l’OMédéa.

Une équipe de Médéa très joueuse et accrocheuse qui a posé des problèmes aux locaux. Si bien que les prévisions de Lavagne se sont avérées justes. « C’est une équipe qui pourrait nous poser des problèmes » avait-il déclaré à la veille de cette rencontre. Et dire que tout avait bien commencé. Son équipe avait pris le match à son compte et vu ses efforts récompensés à la 39è minute sur cette tête de Hamaroune qui, au second poteau, avait repris un centre de Benchaira venu de la gauche.

Mais au retour des vestiaires les Médéens se sont montrés plus entreprenants. Leur égalisation à la 80è minute par Keniche ne souffrait d’aucune contestation. Il faut dire qu’ils ont été quelque peu aidés par cette sortie prématurée du défenseur central Souyed qui souffre d’une entorse du genou. Une sortie qui a désarticulé le système Lavagne, contraint, malgré lui, à apporter des changements « non prévus ». Mais Benabdi, le métronome de cette équipe de la JSK qui, a été décalé dans l’axe suite à la sortie précitée, avait, une fois sa place retrouvée, décoché un tir fulgurant à un moment où l’OM pensait tenir le point du nul.

Il était dit que les Dieux du stade étaient cette fois-ci Kabyles. Par cette victoire et à la faveur de la défaite du leader l’ESS, la JSK réalise ainsi la meilleure opération du jour en se rapprochant davantage du podium qu’elle compte bien occuper avec les deux matchs de retard qu’elle compte à domicile face au CSC et au RCR.

Enfin, cette victoire, et à la veille de la rencontre face aux camerounais du Coton sport, la JSK l’a au prix fort avec les blessures de Souyed et de Bencherifa soit deux éléments essentiels au dispositif défensif de Lavagne qui manqueront à l’appel de l’arbitre mardi prochain.