Algérie : Les joueurs de l’ES Sétif menacent

En s’imposant à Accra sur le score de 2 à 1, l’Entente prend option, fait un grand pas vers la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), le seul titre manquant à une collection de 27 trophées. Mais la cauchemardesque situation financière du club se trouvant deux pas d’une faillite n’arrange […]

Avatar de Patrick Tchanhoun Par 17/02/2021 - 14:12
ES Sétif

En s’imposant à Accra sur le score de 2 à 1, l’Entente prend option, fait un grand pas vers la phase de poules de la Coupe de la Confédération africaine de football (CAF), le seul titre manquant à une collection de 27 trophées. Mais la cauchemardesque situation financière du club se trouvant deux pas d’une faillite n’arrange pas les joueurs qui menacent d’aller en grêve.

Gavéspar des promesses de gascon, les joueurs impayés depuis de longs mois menacent de faire grève et de boycotter le match retour de la compétition continentale. Les bonnes «paroles» du présidents du CSA et du conseil d’administration qui ont fait miroiter monts et merveilles accentuent les difficultés du club phare de Aïn Fouara fonctionnant sans le moindre sous. Vivotant sur un véritable volcan dormant, l’ESS qui n’est toujours pas placée sous la coupe d’une grande entreprise publique agonise.

Pour éviter le dépôt de bilan, l’Aigle noir a besoin en urgence, d’une importante aide financière. Des joueurs sont impayés depuis 16 mois. Pour démêler un tel écheveau, la nouvelle direction, qui avait pourtant clamé qu’elle était en mesure de se passer des aides et subventions des autorités, a demandé lundi une audience au wali de Sétif. Le chef de l’exécutif est sollicité pour une aide urgente. Se retrouvant entre deux partis opposés, les managers du club, qui n’ont toujours pas ramené les «sponsors» promis, sont tenus de désamorcer la bombe et de régulariser des salaires impayés depuis des mois. Par exemple, Karaoui attend depuis 16 mois, Djahnit 11 mois.

 

LIRE AUSSI:   Arabie Saoudite : Al Hilal Saudi veut garder Odion Ighalo
Nos recommandations: