Algérie : L’effectif des Verts, un casse-tête pour Belmadi

Le doute plane toujours sur l’avenir de Djamel Belmadi à la tête des Fennecs. Si l’ex-président de la FAFA, Charaf-Eddine Amara, lui a renouvelé sa confiance avant de démissionner, l’ancien Parisien entretient toujours le flou autour de son avenir. Au cas où il resterait, quel serait son comportement vis-à-vis de son groupe qui a déçu ces derniers temps ?

Avatar de Juste Houngla Par 31/03/2022 - 23:28
Algérie : L’effectif des Verts, un casse-tête pour Belmadi Algeria sing the national anthem during the 2021 Africa Cup of Nations Afcon Finals football match between Algeria and Sierra Leone at Japoma Stadium in Douala, Cameroon on 11 January 2022 ©Shaun Roy/Sports Inc - Photo by Icon sport

Après deux cuisants échecs, Djamel Belmadi va devoir faire une pause et réfléchir à quoi faire des joueurs qu’il dispose présentement et dont certains ont déjà dépassé la trentaine, ou qui sont en deçà de la forme qu’on leur connaissait. Les derniers matchs (CAN 2021 et barrages du Mondial 2022), ont montré la limite de certains. Entre conserver son groupe actuel, et opter pour des changements modérés ou radicaux, un vrai dilemme se dresse sur le chemin du technicien algérien.

C’est clair qu’en l’état actuel des choses, les Fennecs ont besoin d’un nouveau souffle, d’une nouvelle dynamique qui va permettre au groupe de se relever et d’affronter les prochaines échéances avec plus d’enthousiasme, de vivacité, de combativité et d’envie. Un renouveau qui, s’il est adopté, va se faire clairement sans certains joueurs cadres de l’équipe. Si tout le monde est d’accord qu’un changement est nécessaire, la question est de savoir si Belmadi va prendre le risque de le faire tout de suite.

Une réajustement partiel

Djamel Belmadi, vu la proximité de la prochaine échéance des Verts, pourrait opter pour un simple réajustement. Il va choisir les mêmes hommes à l’exception de quelques-uns afin de ne pas chambouler tout son effectif. Dans ce cas, il va jouer à la carte de la prudence et ne va pas prendre beaucoup de risques. Si cet effectif a permis à l’Algérie de régner sur l’Afrique et d’engranger un nombre incalculable de matchs sans défaites, il a aussi montré ses limites, notamment lors de la CAN passée et des barrages du mondial. Injecter du sang neuf et se séparer de quelques-uns ne sera pas vu d’un mauvais œil. Ce réajustement modéré ne va pas influencer outre mesure ses plans.

LIRE AUSSI:   Mondial 2022 : Sanctionné par la FIFA, le Sénégal compte faire appel

Une purge totale

L’autre possibilité pour Djamel Belmadi serait de faire une purge totale, en vue de repartir sur une nouvelle base, un nouveau projet. Il va alors intégrer plusieurs jeunes sans expérience et qui attendent d’être sélectionnés dans son effectif, et se séparer de plusieurs cadres, notamment ceux qui ne représentent plus l’avenir de l’équipe selon ses critères, ou qui ne rentrent plus vraiment dans ses plans. Ceci faisant, il va prendre le risque d’enregistrer des résultats moins bons au début, mais sera certain de bâtir une nouvelle équipe compétitive.

Les jours à venir, Belmadi, s’il accepte continuer l’aventure avec les Verts, sera obligé d’opérer un choix entre la continuité, une rupture partielle, ou une purge totale.

 

Avatar de Juste Houngla
Je suis HOUNGLA Honorat Juste, journaliste béninois spécialisé dans le domaine du sport, notamment en tennis. Je suis un fou passionné de voyages, de livres.
Nos recommandations: