Algérie-CS Constantine: Suspension du secrétaire général Ahmed Milat

Algérie-CS Constantine: Suspension du secrétaire général Ahmed Milat

Publié le : / Par

L’Entreprise nationale des travaux aux puits (ENTP), actionnaire majoritaire du club algérien, le CS Constantine a suspendu le secrétaire général (SG), Ahmed Milat,  pour « mauvaise gestion », comme l’a si bien indiqué la direction des Sanafir.

Le président du conseil d’administration, Saïd Naouri, a précisé que l’ENTP reproche à Milat l’ »élaboration de l’accord de résiliation du contrat de l’ex-gardien de but, Ilyes Meziane, une affaire qui a coûté très cher au club en raison des dus du portier qui s’élèvent à près de 200 millions de dinars ».

Meziane s’est appuyé sur un document où il est clairement stipulé que dans le cas où la SSPA/CSC ne verse pas au concerné le montant de 22 850 000 DA (2,285 milliards de centimes), représentant trois salaires impayés (3 150 000 DA), le bail de location et trois primes non perçues (800 000 DA), ainsi que l’indemnité de résiliation de son contrat, équivalant à 18 salaires (18 900 000 DA) à la fin février, le montant sera multiplié par deux, ce qui porterait les frais à plus de 4,5 milliards de centimes.

De son côté, Ahmed Milat, qui a occupé plusieurs postes administratifs pendant 40 ans au sein de la direction du CS Constantine, s’est déclaré bien « surpris » par cette décision, tout en tenant à préciser  qu’il n’a fait qu’ »exécuter les instructions des responsables du club ».