Marcellin Koukpo

Algérie – CR Belouizdad : Les vérités de Marcellin Koukpo sur la résiliation de son contrat

Publié le : / Par

Arrivé au CR Belouizdad au début de la saison écoulée, Marcellin Koukpo a réussi à décrocher le titre de champion d’Algérie avec son club. Malgré cette bonne note, sans oublier le sacre en supercoupe d’Algérie, l’attaquant béninois a choisi de stopper son aventure avec les Chababistes. Dans un entretien accordé au média africafootunited.com, il est revenu sur les fondements de la résiliation de son contrat avec le CRB.

Bonjour Marcellin. Félicitations pour le titre de champion d’Algérie avec le CRB. Quels sont vos sentiments ?
Champion d’Algérie avec le CRB, d’abord je suis content et je remercie Dieu de m’avoir donné mon premier titre international. C’est vrai que j’ai été déjà champion une fois dans mon pays avec les Buffles du Borgou, mais c’est toujours une joie et la récompense de l’effort de toute une saison..

Après une première saison avec le club, vous gagnez deux trophées. Est-ce que vous vous attendiez à ça en signant au CRB ?

Première saison avec le CRB et deux trophées c’est une grâce, sincèrement avec l’effectif de cette année je savais qu’on pouvait faire mal à n’importe quel adversaire. La preuve en champions league africaine, nous avons été éliminés par l’Espérance de Tunis qu’on a tenue en échec 2-0 chez nous, malheureusement la chance n’a pas été en notre faveur au match retour.

Quel bilan faites-vous sur le plan personnel ?

Personnellement j’ai réussi ma saison. 27 matchs joués, 6 buts marqués, 5 passes décisives et 2 penalty créés, c’est déjà un très bon rendement pour ma toute première fois avec le club.

Déjà un plan ou un objectif fixé pour la saison prochaine ? Lequel ?

Avant les trois dernières journées j’ai commencé à me poser plein de questions, je me disais oui j’ai réussi ma première saison même si ça n’a pas été facile, et ça n’a jamais été facile pour un étranger de jouer dans les pays comme l’Algérie, mais la passion nous amène à faire des choses qu’on doit assumer malgré les problèmes et la souffrance qu’on subit. Après réflexion, j’ai appelé mon agent, je lui ai dit que je n’ai plus envie de rester la saison prochaine ; il m’a demandé pourquoi, je lui ai répondu que je risque de gâter tout ce que j’ai fait de bien cette saison, il m’a dit ok. Je remercie les dirigeants du club qui m’ont écouté et qui ont accepté ma décision. Aujourd’hui, je suis un joueur libre et j’ai déjà d’autres offres en cours.

Vous serez avec les Écureuils du Bénin pour les éliminatoires du Mondial 2022. Que pensez-vous des chances de l’équipe béninoise ? 

Maintenant je vais rentrer et me concentrer pour les deux matchs des éliminatoires du Mondial 2022. Le passé est passé, maintenant c’est le présent qui compte. Avec les coéquipiers en sélection, nous allons essayer juste d’éviter de répéter les mêmes erreurs que pendant les éliminatoires de la CAN, même si la douleur est toujours là en nous. C’est vraiment pas facile d’être supporteur et encore plus dur d’être footballeur, continuez à nous soutenir, le meilleur reste à venir.