ALGÉRIE / CONFERENCE DE PRESSE DU REVENANT KAMEL KACI SAID :  DES MOTS POUR CONVAINCRE QUI ?

ALGÉRIE / CONFERENCE DE PRESSE DU REVENANT KAMEL KACI SAID : DES MOTS POUR CONVAINCRE QUI ?

Publié le : / Par

 

De Alger : A.Rachid

Kamel Kaci Said a fait le grand déballage dans la conférence de presse  qu’il a animé ce dimanche en fin d’après-midi. Le dirigeant du MCA estime que « Hireche, le Président du Conseil d’administration n’a jamais déposé sa démission comme cela a été rapporté par la majorité des médias.  Personnellement à l’heure où je vous parle, je n’ai toujours pas compris ce que le Conseil d’administration me reproche pour décider de mon limogeage. Comment et en vertu de quelle clause cette décision a été prise. Il y’a des textes qui n’ont pas été respectés », a indiqué Kamel.

Cependant, il reconnaît avoir mailles à partir avec certains membres du staff technique du club à quelques moments, abusant ainsi de son pouvoir quelque fois.

« Il y’a des moments où il fallait solliciter l’avis des membres et je reconnais ne pas l’avoir fait » a-t-il avoué»

S’agissant de ses responsabilités au sein du Mouloudia, et pour éviter le grand débat, il se limitera à affirmer. « Rien ne me soude au fauteuil. Je suis prêt à partir si j’échoue dans ma mission. Sachant qu’ils sont nombreux à attendre cette occasion pour me remplacer », a affirmé l’ancien footballeur algérien avant de balayer du revers de la main les soupçons de détournements « je peux vous assurer que celles-ci  sont fausses. Je lance un défi à tous ceux qui font des déclarations stupides et insensées d’exhiber une quelconque preuve qui démontrerait que j’ai pris un centime du club hormis celui de mon salaire ».  

Abordant le cas de l’entraineur français Benard Casoni, le conférencier tenu à rassuré les uns et les autres. « Casoni a toujours était libre de ses choix et a toujours été responsable de ses actes. Moi j’assume mes responsabilités au sein du club. Son départ est la conséquence des mauvais résultats », martelait-il avant de poursuivre. « La seule solution pour remettre sur rail ce club, c’est bien les résultats et moi j’ai confiance en mes joueurs (…) Cependant si les résultats ne s’alignent pas je comprendrais qu’il va falloir que je parte. Le Mouloudia est le meilleur club avec ses millions de supporters.

«Le Mouloudia est un club géant qui ne mérite pas ce qu’il est en train  de vivre aujourd’hui. On savait qu’on n’était pas prêt pour la Coupe d’Afrique. Casoni lui-même disait qu’il n’était pas prêt pour gagner les deux matchs de la coupe d’Afrique, sachant qu’il était lié aux résultats »

Concernant le patronyme du prochain entraineur, Kamel indiquait « Djamel Saifi, il pourrait être le futur  entraineur de l’équipe, il est toujours sous contrat. Bien que nous soyons en négociation avec trois grands entraineurs » puis de rassurer tout le monde dans la salle. « Je fais le  maximum pour que cette équipe réussisse. Nous allons inaugurer prochainement le centre des entrainements du club ».

Abordant ses rapports avec Mohamed Hireche, il a plutôt joué la carte de l’apaisement. « Je n’ai aucun conflit avec Hireche, qui est mon responsable direct. La défaite face à l’E.S.Sétif : Les critiques n’ont pas cessé depuis. Comment voulez-vous qu’ils aient le moral les joueurs ou la volonté de faire un bon résultat ? Que l’on me critique je supporterai  parce qu’ils sont nos supporters et nous accepterons » affirmait le directeur sportif du Mouloudia. Lui, qui clôtura son intervention en adressant un message aux supporters. « Qu’ils nous fassent confiance, nous continuerons à  travailler et garder le même rythme, celui qui puisse faire retrouver des résultats »