iRqNyF6GVnWqKtrW7OEi Alexandre Song à Paul le Guen: «Je lui ai dit le gros C… de ta mère »

Alexandre Song à Paul le Guen: «Je lui ai dit le gros C… de ta mère »

Publié le : / Par
En 2010, les Lions Indomptables avaient déçu à la Coupe du Monde en se faisant sortir au premier tour. Un mauvais résultat qui a découlé des crises internes qui ont secoué le groupe. Récemment, Alexandre Song est revenu sur les querelles entre les Lions Indomptables, durant la compétition. Il a surtout raconté avoir insulté Paul le Guen, son sélectionneur d’alors. 
 
Le mondial 2010 n’a pas positivement marqué les esprits du peuple camerounais. Et même chez les Lions Indomptables, la pilule ne passe toujours pas. Dans un live Instagram réalisé le lundi dernier, Alexandre Song s’est remémoré les accrocs au sein de la sélection nationale. L’histoire commence dès l’arrivée des Lions en terre sud-africaine. 
 
Alex Song raconte : « À l’aéroport à Johannesburg, Sergent (Makoun) se rapproche de moi, il me dit à l’oreille qu’on est en train de me demander avec qui je vais jouer au milieu de terrain. Ça veut dire que tu ne vas pas jouer ». Des propos qui n’ont été que le début des problèmes au sein de la tanière des Lions Indomptables. Song poursuit : «Dès que Sergent me dit ça, je prends l’histoire au sérieux. C’est comme ça que deux jours avant le match, Paul Le Guen fait l’équipe, il fait la mise en place de ceux qui vont jouer. Je vois le gars fait l’équipe, il ne me met pas ». 
 
Le milieu de terrain s’est alors rapproché de Paul Le Guen avec qui il a eu une discussion franche. « Je vais le voir, je dis coach c’est quoi le problème ? Il me dit je pense que ceux qui sont là sont les meilleurs. Je dis non non non. Je lui dis, écoute moi bien, tu ne connais pas le Cameroun. Si le Cameroun perd demain, tu vas me faire jouer sans le vouloir. Ce ne serait plus à ton niveau. Il me dit moi, j’ai choisi ». relate Song. 
 
Suite à la défaite du Cameroun, le joueur et son coach ont eu une nouvelle discussion. Un échange où Alexandre Song s’est montré très acerbe. Alors que Paul le Guen lui demandait de lui prouver au prochain match qu’il est le meilleur,  l’ancien barcelonais confie : « Je lui ai dit le gros C… de ta mère ». Plus loin, il s’est expliqué : « Je lui ai dit ça parce que je savais qu’il a la pression au Pays. Et je lui avais dit ça avant. Ils avaient déjà arrangé leur truc pour que je ne joue pas. Maintenant, comme ça a cuit… ». Dix années après, l’histoire fait toujours aussi mal au pays de Samuel Eto’o.