Ahmad Ahmad suspendu cinq ans par la FIFA

Ahmad Ahmad suspendu cinq ans par la FIFA

Publié le : / Par

La commission d’éthique de l’instance mondiale du football annonce la suspension, pour cinq ans, d’Ahmad Ahmad, en plus d’une amende  de 185 000 euros, pour notamment détournements de fonds. Le président de la CAF a violé le code d’éthique du football.

Pour manquement aux codes d’éthique de la FIFA (Obligation de loyauté, Offrir et accepter de cadeaux ou autres avantages, Abus de position, Détournement de fonds), le président de la CAF, Ahmad Ahmad est suspendu pour 5 ans. C’est un séisme au sein de l’instance du football africain. Le Malgache de 60 ans, à la tête du football africain depuis mars 2017 et candidat à un deuxième mandat, avait été placé en garde à vue pour des soupçons de corruption en juin 2019 à Paris. La chambre juridictionnelle du Comité d’éthique indépendant l’a reconnu coupable de n’avoir pas respecté son Devoir de loyauté.

« L’enquête sur la conduite de M. Ahmad au poste de Président de la CAF au cours de la période 2017-2019 a concerné diverses questions de gouvernance liées aux FAC, y compris l’organisation et le financement d’un pèlerinage de l’Omra à la Mecque, son implication dans les relations de la CAF avec l’entreprise d’équipements sportifs Tactical Steel et d’autres activités », explique la note de sanction de la FIFA.

Reconnu coupable, Ahmad Ahmad est donc interdit de toute activité liée au football (administrative, sportive ou autre) au niveau national et international pendant cinq ans.