Pascal Plancque Pascal PLANCQUE - crédit photo : icon sport

Affaire Sidy Sarr : L’entraîneur de Nîmes Pascal Plancque réagit

Publié le : / Par

L’entraîneur de Nîmes Olympique Pascal Plancque s’est présenté en conférence de presse ce jour en prélude au match opposant Guingamp à Nîmes demain. Le technicien français n’a pas échappé à la question relative à Sidy Sarr, mis en examen quelques jours plus tôt pour une affaire de recours à la prostitution de mineure.

En conférence de presse ce jour, Pascal Plancque a réagi à l’affaire Sidy Sarr. Le milieu offensif sénégalais a été arrêté plus tôt cette semaine pour une affaire de recours à la prostitution de mineure. Il a été libéré depuis quelques heures et a repris l’entraînement avec son club le Nîmes Olympique. L’entraîneur des Crocodiles ne s’est pas montré très tendre avec son poulain.

« Cela renforce l’idée qu’il ne fait pas tout ce qu’il faut pour être performant dans son métier. Il y a la présomption d’innocence, on ne sait pas vraiment ce qui s’est passé […], mais le fait que ça lui tombe dessus, ce n’est pas totalement anodin, a réagi l’entraîneur des Crocos. Il faut qu’il arrive à ne pas se retrouver dans des situations qui peuvent prêter à confusion. On n’a pas besoin de ça en ce moment, on a d’autres chats à fouetter. Par ricochet, ça donne une mauvaise image du club, du foot en général. Il ne fait qu’apporter de l’eau au moulin de ceux qui ont tendance à stigmatiser la conduite des footballeurs. », a déclaré le technicien français.

Il poursuit en rappelant certaines qualités que le footballeur professionnel doit avoir. Assez de choses qui manquent à son joueur.

« La meilleure des choses, c’est de se comporter comme un vrai professionnel, comme un adulte responsable, a poursuivi Plancque, selon des propos retranscrits par Midi Libre. Je lui ai parlé comme un papa à son enfant. Sur le moment, il écoute, on arrive à le toucher, mais le souci, c’est qu’au bout de quelque temps, il oublie et il s’égare. Le niveau de performance du joueur est largement insuffisant par rapport à son potentiel. Il est souvent blessé, on peut se poser des questions sur son hygiène de vie. Et quand il n’est pas blessé, il met beaucoup de temps à se remettre en condition physique. S’il était bien physiquement, il n’aurait rien à faire en Ligue 2. C’est un très, très bon joueur. Malheureusement pour lui, le foot c’est avant tout du physique et du mental, et aujourd’hui, dans ces deux domaines-là, il est en difficulté. », a conclu Plancque.