Guelor Kanga

Affaire Guelor Kanga : La partie gabonaise absente, le verdict à nouveau reporté

Publié le : / Par

L’affaire Guelor Kanga est loin de connaître son épilogue. La CAF n’a pas pu avoir la confrontation entre les fédérations de football de la RD Congo et du Gabon ce lundi pour pouvoir trancher.

La Fecofa, contactée par la rédaction du site sportif congolais foot.cd, a confirmé s’être retrouvée seule pour l’audition. La partie gabonaise « n’était pas prête », d’après la CAF qui l’a confiée à la délégation représentant l’instance congolaise. Après avoir écouté les émissaires de Constant Omari, la faîtière du football africain n’a pas donné une nouvelle date pour vider le dossier. Elle attendra la réponse du Gabon avant de donner une suite.

L’affaire Guelor Kanga traite de l’authentification de la nationalité gabonaise du joueur qui est d’origine congolaise. Sa mère est décédée en début de l’année 1986, 4 mois après sa naissance. Mais les documents d’identité affirment que le joueur est né à Oyem en septembre 1990. C’est ce que doit prouver la partie gabonaise. De plus, dans le Code nationalité 1998 du Gabon en vigueur, il faut avoir moins de 21 ans avant d’avoir la nationalité gabonaise, alors que Guelor Kanga avait au-delà de 21 ans à son arrivée et n’était plus éligible pour ce faire.