Absence d’Andy Delort dans le groupe des Fennecs: Les spéculations vont bon train

En attendant la conférence de presse ce jeudi de Djamel Belmadi, qui pourrait mettre fin au débat sur ce sujet, diverses hypothèses sont évoquées pour expliquer l’absence d’Andy Delort. Une chose est sûre, Andy Delort n’est pas blessé. Mais, il n’est pas convoqué par Djamel Belmadi pour la double confrontation entre l’Algérie et le Niger […]

Avatar de Merzak Tigrine Par 06/10/2021 - 11:00
Absence d'Andy Delort Andy DELORT- crédit photo : icon sport

En attendant la conférence de presse ce jeudi de Djamel Belmadi, qui pourrait mettre fin au débat sur ce sujet, diverses hypothèses sont évoquées pour expliquer l’absence d’Andy Delort.

Une chose est sûre, Andy Delort n’est pas blessé. Mais, il n’est pas convoqué par Djamel Belmadi pour la double confrontation entre l’Algérie et le Niger dans le cadre des éliminatoires du mondial 2022. Depuis la publication de la liste des joueurs retenus pour ces deux rendez-vous, journalistes et fans des Fennecs spéculent sur les motifs de la non convocation d’Andy Delort, car ils ne comprennent pas comment un joueur en si bonne forme soit ignoré par le sélectionneur.

Deux hypothèses reviennent avec insistance. On a évoqué l’histoire du post du joueur niçois sur Instagram, dans lequel il semble donner indirectement des leçons de gestion de groupe à Djamel Belmadi. Une autre raison, beaucoup plus vraisemblable, est citée. Andy Delort aurait conclu un accord secret avec le coach niçois, Christophe Galtier, pour ne pas participer à la phase finale de la CAN. Cela aurait énormément déplu à Djamel Belmadi, qui aurait alors décidé de mettre une croix rouge sur son nom. C’est à vérifier. Ceci étant, il n’y a qu’Andy Delort ou Djamel Belmadi, qui peut mettre un terme à cette polémique. Et cela peut se passer plus vite qu’on ne le pense, c’est-à dire dès demain jeudi lors de la conférence de presse d’avant-match qu’animera le patron de la sélection algérienne.

LIRE AUSSI:   Barrages Mondial 2022 : La FIFA sanctionne plusieurs nations africaines 
Avatar de Merzak Tigrine
Juriste de formation (licence en droit) et études en interprétariat (français-allemand-arabe). Journaliste (27 ans) au quotidien algérien Liberté. Couverture de trois jeux olympiques (Atlanta 1996, Athènes 2004 et Pékin 2008), et championnat du monde d'athlétisme (Edmonton 2001), jeux africains Harare 1995.
Nos recommandations: