A. G. ce matin de la Fédération malienne de football à Bamako : Un nouveau départ pour sauver les  Aigles !

A. G. ce matin de la Fédération malienne de football à Bamako : Un nouveau départ pour sauver les Aigles !

Publié le : / Par

 

Le Mali s’apprête à signer une nouvelle page de son football en tenant ce samedi 15 juin une Assemblée générale dont dépend la participation des aigles à la coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019.  

 MissDiacs

Les efforts consentis par l’équipe nationale du Mali pour décrocher une qualification à la coupe d’Afrique des Nations Egypte 2019 pourraient bien être anéantis par les querelles internes à sa fédération. La FIFA a notifié aux autorités maliennes que si jamais l’Assemblée Générale prévue pour le samedi 15 juin venait à être sabotée par certaines personnes, la FIFA prendra ses responsabilités. Il y aura des sanctions contre le football malien notamment sa fédération avec sa suspension des compétitions Fifa et même de la prochaine CAN prévue en Egypte. 

Une menace prise très au sérieux du coté de Bamako. En effet pour parer à l’éventualité de voir les aigles payer les conséquences de la division au sein de la fédération, les parties prenantes ont accepté de se conformer à la feuille de route de la FIFA notamment par la tenue d’une nouvelle Assemblée générale ce samedi. Le Mali s’apprête ainsi écrire une nouvelle page de son football, avec une volonté affichée des principaux protagonistes à faire preuve de bonne foi.

Mamadou Touré a tenu une conférence de presse jeudi dernier pour donner sa position. Celle-ci s’inscrit dans la logique de la feuille de route initiée par l’instance dirigeante du football mondial et en conformité avec les textes de la Fédération Malienne de Football. De ce fait, le candidat à la présidence de la FeMaFoot compte s’investir avec les siens pour un bon déroulement de l’assemblée afin que le football malien en sorte grandi.  

L’Assemblée générale va reprendre l’élection de 2015 qui avait été émaillée par des désaccords entre les camps des candidats Boubacar Baba Diarra et Yeli Cissokho. L’affaire a été porté par ce dernier au niveau du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour être vidée. Mais les démons ne semblent pas avoir quitté le football malien. Malgré l’installation d’un comité de normalisation par l’Etat, le championnat se retrouve perturbé, des membres suspendus et des problèmes notés dans certaines ligues comme Kaye Mopti, Segou et Bamako. 

Mais ce samedi, l’espoir d’un nouveau départ est permis. D’après nos informations, toutes les convocations ont été envoyées à temps, les délégués ainsi que les superviseurs de la CAF sont déjà sur place. Aux dernières nouvelles le représentant de la FIFA qui a eu un retard de vol devrait être à Bamako ce soir.

L’Assemblée générale du 15 juin au stade du 26 mars va aussi consacrer le vote des modifications qui ont été apportées à la fédération malienne de football. Après quoi, pourra se tenir une Assemblée générale élective pour désigner un nouveau président de la Fédération malienne de football, comme l’avait exigé la TAS dans sa décision rendue sur l’affaire.